20KM de Lausanne, une course historique

 historique_et_popularité_-_Copie.jpg

Les 20KM de Lausanne sont depuis leur naissance en 1982 un événement rassembleur. Non seulement de tous les sportifs lausannois et vaudois, mais de deux sports jusqu’alors séparés : la course hors stade et l’athlétisme sur piste. On a tendance à l’oublier : la troisième plus grande course du pays est une course historique.

Un seul et même sport

Nés en 1982, les « 20KM de Lausanne » marquent la reconnaissance, de la part des plus hautes instances, de l’athlétisme et de la course à pied comme un seul et même sport. Auparavant, ils étaient séparés : d’un côté, les fédérations d’athlétisme demandaient à leurs athlètes de ne pas participer aux courses hors stade ; de l’autre les initiateurs de ces dernières essayaient de faire comprendre aux fédérations que les deux pratiques étaient tout à fait complémentaires.

Deux pionniers du sport lausannois

Les bases de la grande épreuve populaire sont jetées par les deux pionniers du sport lausannois que sont Jean-François Pahud (Lausanne-Sports) et Jacky Delapierre (Stade Lausanne). Leur but ? Créer, sous l’égide des autorités sportives et politiques en place, un événement rapprochant athlètes de haut niveau, coureurs populaires et familles.

C’est ainsi qu’a lieu le 6 juin 1982 la première édition des « 20KM de Lausanne » : en présence de Juan Antonio Samaranch (Président du Comité International Olympique), Primo Nebiolo (Président de la Fédération Internationale d’Athlétisme), Georges Kennel et Hansjörg Wirz (Président et Chef technique de la Fédération suisse d’athlétisme) ainsi que René-Paul Martin (Syndic de la ville de Lausanne).

Symbole national et international

38 ans plus tard, les 20KM de Lausanne demeurent au fond le symbole de la reconnaissance nationale et internationale de la course à pied par les plus hautes instances dirigeantes de l’olympisme et de l’athlétisme.